jeudi 4 décembre 2008

Cancer Society


Bien avant le réchauffement climatique mais après les missiles de cuba, nos amis les médias nous causaient d'un problème de santé public résolument induit par nos us et coutumes de petit utilisateur inconscient de Wizard senteur lavande, abondamment vanté entre 8h30 et 9h00 par la délicieuse Nana Mouskouri. Les moins jeunes d'entre vous aurons certainement compris que nous sommes en train de parler d'un trou dans la couche d'ozone.

Depuis des années, peut être du fait de mon éloignement chronique pour tout genre de média Findus (à réchauffer, directement servi dans l'assiette et garanti sans phosphate), il semblerait que le fameux trou ait disparu autant il semble oublié des gros titres de nos journaux.

Nousdeux, parce que ça sert aussi à ça les amis, on retrouvé pour vous notre vieux copains. Tranquillement installé, nonchalamment étendu sur un périmètre allant de la Terre Adélie à la pointe nord de la Nouvelle Zélande. Il flémarde, laissant les méchants ultras violet pénétrer sans vergogne notre belle atmosphère. Et alors? Et alors ça brûle. Ça crame même. Une petite heure en plein soleil par un belle après midi et c'est coup de soleil en plein sur le pif. La Nouvelle Zélande, un pays magique pour les fabriquants de cortisone. Une petite réflexion sur les sujets d'actualité qui vont et viennent comme une collection printemps été.

lundi 1 décembre 2008

Apple thinning

Apple Thinning. Mais encore. Selon notre Collins french book dictionary, thinning voudrait dire... pas grand chose. On a bien thin qui veut dire mince. On en déduit thinning, soit l'action de rendre mince. Mouais. Selon le traducteur "Voila", thinning voudrait dire dilution. Pourquoi pas. Selon le Collins book, diluer serait to dilute... On n'est pas plus éclairé. Selon "Reverso", la traduction de thinning serait coupe (amincissement). Enfin, selon "Yahoo! babel fish", la traduction serait éclaircissement.

Tout ça mélanger donne une idée de ce qu'est l'activité thinning dans un verger. Thinning (prononcer ptfininegue avec la langue entre les incisives) voudrait dire amincir, diluer, éclaircir. Ma traduction aurait été dégrossir. Éclaircir me parait la traduction la plus exact. L'explication par l'image:

Ci dessous la photo d'un arbre non "thinner". Thinner étant le mot que nous nous autorisons à utiliser entre francophones. Cela sonne un peu québécois je vous l'accorde. Entre nous, nous utiliserons diluer parce que je trouve que c'est drôle.

Reprenons. Ci dessous, un arbre non dilué:





On voit pas grand chose mais croyez moi, il y a des pommes à foison, c'en est grebis (ne me demander pas la traduction de grebis en anglais).

Voici maintenant un arbre après éclaircissement:


On voit toujours rien mais vous pouvez me croire une fois de plus, il y en a toujours beaucoup mais nettement moins et surtout, beaucoup plus espacées les une des autres.

L'appréciation du thinneur, terme que nous nous autorisons à utiliser pour nous qualifier entre francophones:

Selon que l'on destine la pomme pour un marché plus ou moins exigeant, on cherchera à donner plus ou moins d'espace à la pomme pour qu'elle puisse grossir et ainsi atteindre une belle taille et avoir une belle forme. Le travail consistera alors à ôter de l'arbre, en l'occurrence du pommier, une certaine quantité de pommes. Sans être très scientifique comme approche, il faut savoir jauger, être subtile, souple du pouce et de l'index et surtout, léger sur l'escabeau. La taille des arbres et leur fourniture en pomme étant très variable, un bon thinneur thinnera en moyenne entre 40 et 60 pommiers par jours avec en moyenne entre deux et quatre déplacements d'escabeau par arbres. Sachant que le nombre de marches par escabeau est de 8, je vous laisse libre de calculer de combien de mètres s'élève chaque jour le thinneur.
Mais, si le thinneur se rapproche un peu plus du ciel à chaque fois qu'il atteint la plus haute pomme du pommier, il faut considérer que son cerveau subit d'autant la gravité terrestre et que la répétition du même geste pendant 8h30 à quelques répercussions sur sa santé mentale. Sachant qu'un pommier moyen comporte plusieurs centaines de pommes, je vous laisse libre de vous faire une idée de combien de pommes il se fait l'arracheur par jour.

Vous l'aurez compris, le travail, sans être incroyablement difficile, devient très rapidement pénible, d'autant que pendant que les cheminots marseillais galèrent à déneiger leurs TERs, la température ici avoisine les 30 degrés celcius relativement souvent.

Une autre explication, meilleur et surtout beaucoup plus concise, pour ceux qui n'aurait pas compris, est disponible dans la page commentaire de l'article précèdent, c'est à dire l'article suivant celui ci. Elle est signé Jey qui, au passage, domine de la tête et des épaules le nombre de commentaires laissés sur ce blog. A bon entendeur salut.