jeudi 4 décembre 2008

Cancer Society


Bien avant le réchauffement climatique mais après les missiles de cuba, nos amis les médias nous causaient d'un problème de santé public résolument induit par nos us et coutumes de petit utilisateur inconscient de Wizard senteur lavande, abondamment vanté entre 8h30 et 9h00 par la délicieuse Nana Mouskouri. Les moins jeunes d'entre vous aurons certainement compris que nous sommes en train de parler d'un trou dans la couche d'ozone.

Depuis des années, peut être du fait de mon éloignement chronique pour tout genre de média Findus (à réchauffer, directement servi dans l'assiette et garanti sans phosphate), il semblerait que le fameux trou ait disparu autant il semble oublié des gros titres de nos journaux.

Nousdeux, parce que ça sert aussi à ça les amis, on retrouvé pour vous notre vieux copains. Tranquillement installé, nonchalamment étendu sur un périmètre allant de la Terre Adélie à la pointe nord de la Nouvelle Zélande. Il flémarde, laissant les méchants ultras violet pénétrer sans vergogne notre belle atmosphère. Et alors? Et alors ça brûle. Ça crame même. Une petite heure en plein soleil par un belle après midi et c'est coup de soleil en plein sur le pif. La Nouvelle Zélande, un pays magique pour les fabriquants de cortisone. Une petite réflexion sur les sujets d'actualité qui vont et viennent comme une collection printemps été.

4 commentaires:

  1. non mais écoutez les se plaindre du soleil...alors qu'ici ça fait 3 semaines qu'il fait des températures négatives.Le froid aussi ça brûle!!!

    RépondreSupprimer
  2. Mais si j'ai bien compris qu'il y avait un gros trou au dessus de vous...

    RépondreSupprimer
  3. soph t'as pris vraiment un bon coup de soleil sur le pif, attention la bière n'est pas de la biafine mais plutot un autobronzant à forte dose rrrr fredo

    RépondreSupprimer