dimanche 14 octobre 2012

Vendredi. Le retour à Te Koha après un mois de route, c'est un peu un retour à la maison, notre maison, toujours sur un essieu d'accord, mais statique, dieu merci. Statique autour du soleil...
Le "retour à Te Koha dernière" clap et en une seule prise n'a rien à voir avec les précédentes versions donc. Nous sommes en terrain conquit, nous sommes Christophe Colombe au retour de son troisième voyage en Amérique. Quoi? Il n'en fit que deux, et alors! La familiarité des lieux nous fait du bien, nous qui avons découvert un nouvel environnement chaque jour depuis plus d'un mois.
Sous la pluie qui n'a cessée depuis le matin, nous déchargeons les courses achetées un peu plus tôt au Pack'n save d'Hastings la morose. A l'intérieur de la smokoroom nous retrouvons gros Lucas et faisons la connaissance d'Ulrika et de Simon (prononcé Simone, comme ma grand mère). Ils seront nos suédois pour les deux prochains mois. Le premier, à l'aise dans ses chaussettes comme à son habitude, nous sommes content de le revoir. Finalement, c'est comme un vieux pote dans ces circonstances. Les seconds, plutôt gênés, un peu réservés, nous observent nerveux du coin de l'œil. Nous sommes en terrain conquit vous dis-je. Gros sabots et décontraction. Nous essayions de détendre un peu les vikings contractés. Vaine entreprise. La glace restera épaisse ce soir et nous sommes trop fatigués pour insister.
Du riz, une fricassée de légumes en terrasse. Il ne pleut plus. Notre caravane. Notre PC. "Into the wild". Et déjà, vieux démon du nomadisme, les démangeaisons du sac à dos et la nostalgie de l'inconnue, moins de 10 heures plus tard.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire