lundi 22 décembre 2008

Ring of fire

Avant de parler du Tongariro National Parc, il y a quelques petites explications d'ordre géologique qu'il est important de mettre en avant. Tout le monde à un jour entendu parler de la tectonique des plaques ou dérive des continents. Principe aujourd'hui unanimement reconnu par la communauté scientifique quoique certainement remise en cause par le Vatican. En deux mots, et pour éviter toute confusion fâcheuse, sur lignons qu'il n'est pas question ici d'une danse ridicule pour adolescent en manque de repères, mais du déplacement de l'écorce terrestre, ou lithosphère si l'on veut faire son péteux, divisée en une quinzaine de plaques principales.
De ces déplacements découlent la morphologie actuelle de notre planète, la forme des continents, la hauteur des montagnes, la profondeur des fausses marines... Mais tout le monde sait ça.

Alors pourquoi insister là dessus? Parce que la Nouvelle Zélande ouvre, ou termine (dépend d'où l'on se place, je préfère, aux vues de ma position géographique actuelle, dire qu'elle ouvre), ce que l'on appelle très poétiquement d'ailleurs, la ceinture de feu du Pacifique, ou ring of fire en anglais.

Plus concrètement, la Nouvelle Zélande est située à la jonction de deux de ces plaques tectoniques, les plaques pacifique et australienne. Nousdeuxlabas, tranquillement installés dans la fraicheur de leur caravane, ont littéralement le cul sur une faille géologique. Intéressant.

Un peu plus concrètement encore, qu'est ce qui ce passe alors?

Alors, nos deux plaques rentrent en collision, où plus précisément, la plaque australienne s'enfonce sous la plaque pacifique, ce que l'on appelle dans le jargon, une zone de subduction. C'est à partir de ce phénomène que se forme les montagnes de Nouvelle Zélande. Ces mouvements induisent une importante activité volcanique. On imagine assez facilement qu'il se crée des brèches dans la croute terrestre, plutôt rigide et cassante, aux alentours des ces failles. Ces brèches permettent au magma contenu dans l'asthénosphère de remonter à la surface et par la même occasion de former un volcan.

Nous arrivons enfin là où mon explication laborieuse rejoint l'objet de nos aventures, le Tongariro National Parc. Le Tongariro National Parc est situé géographiquement au milieu de l'île Nord (vulgarisons, vulgarisons) et quelques kilomètres au nord de la faille susnommée. Historiquement, c'est le premier des neuf parcs nationaux que compte actuellement la Nouvelle Zélande à avoir été créé. Il est composée de trois volcans actifs. Le mont Ruapehu, le mont Ngauruhoe et le mont Tongariro. Toujours en activité, leur première éruption date de 250 000 ans pour le Ruapehu et Tongariro, 2500 ans pour le mont Ngauruhoe. Sur l'échelle de temps géologique, c'est peanuts comme on pourrait dire.

Nousdeuxlabas partent donc aujourd'hui à l'assaut des volcans de Nouvelle Zélande.



3 commentaires:

  1. merci pour ces informations dignes de wikipedia!
    martin

    RépondreSupprimer
  2. L'aurait quelques choses contre les encyclopédies gratuites le Martin?

    RépondreSupprimer
  3. mais non bien au contraire!

    RépondreSupprimer